Le talent sait communiquer autrement

Savoir se vendre, se mettre en avant, avoir le sentiment d’être prétentieux, de devoir devenir un rouleau compresseur pour obtenir la place tant convoitée. Voilà les différents retours que certains talents me donne en ce qui concerne leur recherche d’emploi. Et souvent, je leur réponds que pour faire la différence, il faut communiquer autrement. Deux grands yeux ronds accompagnent une bouche grande ouverte d’étonnement et d’incompréhension ! Explications.

Se faire confiance pour faire confiance aux autres

Communiquer autrement - Se faire confianceL’entretien de recrutement est sans doute l’exercice le plus complexe de la recherche d’emploi. Parce que vous n’êtes pas nécessairement dans une posture confortable. Parce que vous n’êtes pas à l’aise à l’oral. Parce que le stress prend beaucoup de place à ce moment. Bref, plusieurs raisons font que vos entretiens ne se déroulent pas aussi bien que vous le souhaitez.

Le plus souvent, le talent manque de confiance en lui, la conséquence directe étant alors de perdre ses moyens lors de l’entretien. La confiance en soi est l’une des composantes essentielles de votre employabilité durable. Il s’agit en réalité d’arrêter de vous dévaloriser et de reconnaître humblement vos qualités et vos réussites.

Les 3 règles d'or - Communiquer autrement

Les 3 règles d’or de l’entretien

Les règles d’or de l’entretien… Ça vous laisse dubitatif? C’est vrai qu’on en trouve beaucoup sur la Toile des règles d’or… Voici celles que je vous propose.

Préparer votre discours

Première règle d’or de l’entretien : préparer votre discours. Arriver « en live » à l’entretien est l’erreur la plus fréquente commise par les talents. Sûrs d’eux et en leur capacité à répondre du tac au tac aux questions du recruteur, beaucoup saute l’étape primordiale de la préparation. Et souvent, l’expérience est un échec cuisant pour le talent. D’autant plus qu’il reste persuadé d’avoir fait ce qu’il fallait pour « réussir » son entretien. Savoir communiquer autrement, c’est déjà être en mesure de préparer l’entretien en :

  • connaissant parfaitement votre CV.
  • faisant un point précis sur ce que vous avez envie de faire passer comme message.
  • choisissant précisément votre vocabulaire  professionnel.
  • préparant les questions « pièges » de l’entretien.

Préparer votre communication non-verbale

Deuxième règle d’or de l’entretien : préparer votre communication non-verbale. Bertrand Périer dans son livre « La parole est un sport de combat » (Editions JC Lattès) démarre avec cette phrase formidable : « Parler, c’est d’abord être vu. » Et d’ajouter que des études ont conclu que « la force de conviction d’un discours passait à 60% par le langage du corps, à 30% par les inflexions de la voix et à 10% seulement par les mots eux-mêmes.« 

Préparer vos mots, ça va sans dire. Préparer votre communication non-verbale, c’est communiquer autrement. Il arrive encore trop souvent que le talent se fasse éjecter de la short-list à cause d’une communication non-verbale mal préparée. Christel de Foucault explique à ce propos qu’il n’est pas judicieux d’influencer le recruteur par votre tenue vestimentaire, premier élément de votre communication non-verbale (Déjouez les pièges des recruteurs, Editions Eyrolles). Ainsi, en adoptant le dress code de l’entreprise vous limitez les risques de refus. Par ailleurs, sachez être attentif aux détails tels que votre parfum (point trop n’en faut), votre maquillage (discret et élégant), vos bijoux (non aux chaines en or qui brillent !) ou encore votre coiffure (le look punk n’est pas vraiment adapté à la situation).

Bertrand Périer insiste, enfin, sur l’importance de la voix. Être en mesure de placer correctement sa voix et ses inflexions, c’est communiquer autrement. Qui n’a jamais fait l’expérience d’un interlocuteur à la voix faible et monocorde? Souvenez-vous donc de votre ressenti à ce moment… Travailler sa voix et ses inflexions permet de donner de l’importance à votre message. Sachez parler d’une voix forte : vous montrez votre confiance en vous. Sachez aussi marquer des silences : vous appuyez vos arguments forts de cette façon.

Préparer vos documents

Et oui encore une fois, préparer vos documents, c’est savoir communiquer autrement. A la question, peut-on avoir un bloc notes lors de l’entretien, la réponse est … oui ! A une condition tout de même, que vous preniez des notes. Avez-vous déjà vu un commercial se rendre en rendez-vous chez un prospect ou un client sans bloc-notes et sans prendre des notes? D’ailleurs, les recruteurs prennent eux aussi des notes. Alors pourquoi pas vous? Et rien de vous empêche au passage de noter vos arguments clés sur votre bloc.

L’autre document à avoir avec vous, c’est votre candidature. D’une part, pour vous y référer en cas de besoin, d’autre part, pour la remettre au recruteur s’il ne l’avait pas.

Communiquer autrement - Prendre son temps

Communiquer autrement en prenant votre temps

Parfois, les talents donnent l’impression qu’ils ont envie d’en finir au plus vite. Certes, l’exercice est complexe : vous vous êtes mis la pression car vous voulez le poste. Mais sans connaître votre interlocuteur, pas facile de s’exprimer et de faire mouche. Prenez votre temps. C’est aussi communiquer autrement. Vous avez décidé des messages qui vous vouliez impérativement faire passer au recruteur. Prenez votre temps pour les exprimer. Soyez précis et sachez donner des exemples concrets.

Admettre que l’entretien de recrutement met en scène deux professionnels, le recruteur, professionnel du recrutement, et vous, professionnel dans votre métier, c’est vous mettre sur un pied d’égalité vis-à-vis du recruteur. C’est être un talent.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire